Et cependant le chef-d'oeuvre ne naît pas spontanément. Il mûrit len-tement, dans l'ambiance favo-rable d'un millieu artistique. Laisser celui-ci dépérir, c'est peut-être retarder la nais­sance de ce chef-d'oeuvre.

C'est peut-être même l'empêcher de voir le jour. Voilà pourquoi le tra-vail de jeunes artistes, même s'ils n'ont rien créé de definitif, même s'ils se trompent parfois, doit être encouragé. Il leur suffit de prouver qu'ils ont quelque chose à dire.

                    Uit Le moniteur 1955

Vorige